"Hier, c'était l'anniversaire du compositeur, chef d'orchestre et personnage public arménien Aram Khatchatourian. Le fondateur du projet DiasporArm, Hovel Chenorhokian, a eu la chance de rencontrer personnellement le maestro lors de sa visite à Beyrouth dans les années 60. La rencontre a été photographiée : Hovel Chenorhokian (au centre, le plus jeune) et Aram Khatchatourian En souvenir de la vie du grand musicien, tournons-nous vers des faits peu connus de sa biographie. Aram Khatchatourian est l'auteur de quatre ballets, six concerts, trois symphonies, ainsi que la musique de l'hymne d'État de la RSS d'Arménie en 1944, de nombreuses œuvres de musique vocale, chorale et instrumentale. Dans sa jeunesse, Khatchatourian n'a pas immédiatement choisi l'éducation musicale : à l'âge de 19 ans, il est entré au département de biologie de la Faculté de physique et de mathématiques de l'Université d'État de Moscou et y a combiné pendant quelque temps ses études avec des études au Collège de musique Gnesins (aujourd'hui le Collège de Musique des Gnesins). À un moment donné, il s'intéresse sérieusement à la composition et quitte l'Université d'État de Moscou. Dans sa jeunesse, Khatchatourian a travaillé comme chargeur jusqu'à ce que ses doigts blessés soient vus par une professeur de solfège, qui l'a forcé à quitter son travail, effrayé par les mains d'un musicien talentueux. Elle l'a également aidé à commencer à gagner grâce à des cours particuliers. L'œuvre la plus célèbre de Khatchatourian - ""Danse avec des sabres"" du ballet ""Gayané"" - a été écrite par lui contre son gré, sous la pression des circonstances. Le ballet, selon le plan du compositeur, devait comprendre quatre danses. Mais lorsque le ballet fut prêt, peu avant la première, au milieu des répétitions, le directeur du Théâtre d'opéra et de ballet de Kirov (aujourd'hui Théâtre Mariinsky) a demandé au maestro d'écrire la cinquième danse pour la dernière partie du ballet. Khatchatourian était très insatisfait de la nécessité de travailler dans la précipitation : il a écrit ""Danse avec les sabres"" en seulement 11 heures. Sur la première feuille de la partition, le compositeur écrivait dans son cœur : « Bon sang, pour le ballet ! En 1948, ""Danse avec des sabres"" est devenu un succès sur les juke-box aux États-Unis, après quoi le magazine Newsweek a suggéré de déclarer 1948 l'année de Khatchatourian."

https://www.instagram.com/p/CPxRYhuIQOu/

fr_FR