L’empiètement de l’Azerbaïdjan sur la frontière arménienne est une provocation pré-planifiée, a déclaré le Premier ministre par intérim

Il y a des militaires azerbaïdjanais dans les environs de Sev Lich (lac noir) dans la province arménienne de Syunik, et la situation reste inchangée, a déclaré le Premier ministre par intérim Nikol Pashinyan devant le gouvernement siégeant aujourd'hui. Hier, les forces armées azerbaïdjanaises ont entrepris des actions de provocation et ont traversé la frontière de la République d'Arménie dans la région de Sev Lich. Le Premier ministre par intérim a déclaré qu'un grand nombre de soldats arméniens sont également présents dans la région, mais a ajouté que «la situation ne s'est pas transformée en escalade militaire et il n'y a pas eu d'échange de tirs ni d'affrontements». Pashinyan a décrit l'incident comme une provocation pré-planifiée, car les Azerbaïdjanais portent des cartes manifestement falsifiées, qu'ils utilisent pour prouver qu'ils se trouvent à l'intérieur des frontières azerbaïdjanaises. "L'existence de fausses cartes indique que nous avons affaire à une provocation organisée", a déclaré Pashinyan. Le Premier ministre par intérim a noté que la question de savoir comment les Azerbaïdjanais ont réussi à traverser la frontière arménienne et à atteindre Sev Lick fait l'objet d'une discussion plus large et sera certainement examinée. Pour lire l'histoire complète, consultez le lien ci-dessous vers l'article de la radio publique d'Arménie.

https://en.armradio.am/2021/05/13/azerbaijans-encroachment-on-armenias-border-a-pre-planned-provocation-acting-pm-says/

SHARE ON

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.