Surveillance de l'exploitation forestière illégale en Arménie via des capteurs: le Ministère de l'Environnement traîne les pieds

Pour surveiller l'exploitation forestière illégale en Arménie, la branche Vanadzor de la société Hi-Tech Gateway a développé des capteurs qui captent le bruit des arbres abattus. Les capteurs, bien nommés Forest Guard, sont placés sur les arbres et peuvent enregistrer le bruit des scies utilisées. Les appareils peuvent également détecter les incendies de forêt. Sveta Jaghatspanyan, fondatrice et responsable de la branche Vanadzor de Hi-Tech Gateway, a coordonné le processus de création de l'appareil. Elle dit que les capteurs Hi-Tech Gateway constituent une amélioration majeure par rapport aux appareils similaires utilisés dans le monde entier, car ils élargissent le rayon de surveillance de quatre-vingts à 200 mètres. Tous les signaux enregistrés par les capteurs sont ensuite envoyés à un bureau central pour une action ultérieure. Un capteur, avec une autonomie de six ans, coûte 80 $. Pour lire l'histoire complète, consultez le lien ci-dessous vers l'article dans Hetq.

https://hetq.am/en/article/130729

SHARE ON

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *