Samantha Power, une ardente partisane de la reconnaissance du génocide arménien, nommée à la tête de l'USAID

Samantha Power, ancienne représentante américaine à l'ONU sous l'administration Obama, a été élue à la tête de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), nommée par le Président Joe Biden. Ancienne élève de Yale et Harvard, Samantha Power s'est d'abord fait l'avocat de la reconnaissance du génocide arménien lorsqu'elle a publié son premier livre intitulé Problem from Hell: America and the Age of Genocide (2002). Samedi dernier, dans un thread Twitter, Power a partagé une histoire personnelle de la façon dont l'incapacité d'Obama à reconnaître le génocide de 2009 l'avait affectée personnellement, en tweetant: "Tout en insistant sur une reconnaissance, j'ai été ébranlé par cette décision - et j'ai eu des contractions quelques semaines avant que prévu, ce qui a fait naître mon fils Declan le 24 avril, #ArmenianGenocideRemembranceDay. Il a eu 12 ans aujourd'hui". Nous souhaitons à Power la meilleure des chances dans son nouveau poste.

https://www.nytimes.com/2021/04/28/us/politics/Power-USAID.html

SHARE ON

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *