RENAISSANCE

Le désir et les discours ne suffisent pas à conduire la Nation de la dévastation au RÉVEIL. Les conditions préalables à un tel événement sont d'avoir de la vision, de s'élever, de voir loin et d'avoir une vision plus large de la Nation dans son ensemble, de sécuriser les ressources et avant tout, placer l'intérêt national au-dessus des partisans, de conjuguer toutes nos ressources et capacités, du matériel à l'humain, et les employer pour servir la Nation, ENSEMBLE.

Alors que l'Éthiopie était confrontée à une dangereuse déstabilisation politique en 1991, Israël et les organisations juives mondiales, telles que l'Association américaine des Juifs éthiopiens (AAEJ), ont planifié l'opération_Salomon pour transporter par avion les Juifs éthiopiens vers Israël. Lors d'une opération militaire secrète israélienne, qui a eu lieu du 24 au 25 mai 1991, 35 avions israéliens ont transporté 14 500 Juifs éthiopiens en Israël en 36 heures de vols sans escale.

Face à la crise économique au Liban accentuée par l'explosion du 4 août 2020, l'Arménie a annoncé 200 offres d'emploi pour les Arméniens libanais qualifiés.

Ne devrions-nous pas avoir un plan « grande ampleur » ? Ne pourrions-nous prendre que les personnes qualifiées, en bonne santé et laisser derrière nous les handicapés ?

Qu'en est-il des écoles qui ont façonné des générations d'élite ? l'AEC, Hovagimian, Djemaran ?

Qu'en est-il des autres institutions, Antelias, Bzemmar et l'Université Haigazian ? Allons-nous les laisser s'effacer?

Je sais; vous voulez tous vous attaquer au problème de Syunik, à la sécurité de l'Arménie, à la crise frontalière… Nous avons eu 30 ans pour responsabiliser l'État arménien. Pourtant, nous ne l'avons pas fait. Nous sommes en retard. Ne devrions-nous pas nous lever, voir loin et planifier où nous voulons être dans vingt ou trente ans?

L'exode des Arméniens de Bakou a eu lieu un an avant l'Opération Salomon, qui, contrairement au cas des Juifs éthiopiens, s'est déroulé de manière chaotique, aboutissant à la migration de la majeure partie de la communauté vers la Russie. Eh bien, pour notre défense, nous n'avions pas d'État à l'époque ; mais même si nous en avions eu un…

Nous n'étions pas et ne sommes toujours pas au stade où étaient les Juifs en 1991. Nous sommes à la veille du premier congrès sioniste à leur calendrier, organisé à Bâle du 29 au 31 août 1897, rassemblant 208 délégués, 26 correspondants de presse, qui ont mis les fondations de l'État d'Israël.

Ne devrions-nous pas nous aussi, comme l'a suggéré Simon Simonian dans The Medication, avoir un « organe suprême pan-arménien compétent et pleinement responsable, pour entreprendre des initiatives cruciales et prendre des décisions capitales – bien étudiées et planifiées »?

Pendant trente ans, nous avons accepté l'inacceptable, nous nous sommes fait photographier et avons trinqué avec ceux qui ont pillé notre patrie. Si nous avions un tel Corps, nous n'aurions pas perdu la guerre….

Levons-nous pour voir loin et avoir une vue d'ensemble plus large, de la Nation dans son ensemble!

Les Arméniens ont jusqu'à présent reçu deux Prix Nobel. Combien de Juifs ont eu des Prix Nobel, et combien NOUS aimerions en avoir dans les vingt prochaines années?

Voulons-nous viser l'excellence et nous en donner les moyens ?

Nous avons quatre députés d'origine arménienne au parlement français. Combien y a-t-il d'autres cultures ? Quelle influence voulons-nous avoir à Washington, Paris, Bruxelles et Moscou dans 20 ans? Doit-on viser à avoir dans vingt ans un soutien international aussi fort que celui dont bénéficie Israël?

De nombreux villages frontaliers d'Artsakh et d'Arménie sont à moitié abandonnés en raison d'une stratégie azérie bien planifiée.

Dans la région de Gegharkunik, des drones azéris survolent quotidiennement les 10 villages arméniens, le bétail est volé par les soldats azéris. Les militaires azéris lourdement armés postés à seulement 600 mètres du village de Sotk (Arménie) tirent quotidiennement en l'air pour effrayer les villageois. L'approvisionnement en eau va et vient. Ce sont des astuces d'intimidation azéries pour amener les Arméniens à quitter leurs terres ancestrales. Les villageois déménagent à Erevan…

Nous devons nous approprier (Տէր կանգնինք) chaque village frontalier menacé, comme le COAF l'a fait dans le village de Debet. Des organisations telles que l'UGAB, AMAA, COAF, Future Armenian, Tashir Foundation, Tufenkian etc… peuvent-elles se réunir pour « entreprendre des initiatives cruciales et prendre des décisions capitales – bien étudiées et planifiées ».

Pouvons-nous mettre en commun nos ressources, engager une agence professionnelle pour préparer les dossiers et travailler pour obtenir le soutien financier de l'UE, des États-Unis, de l'ONU, de la Banque mondiale?

Pourrions-nous, par exemple, couvrir l'Aragats de forêts tropicales, obtenir le financement du projet par le programme EU Environment Life ou d'autres institutions mondiales de premier plan?

Pouvons-nous mettre nos ressources en commun et coopérer?

L'appui du gouvernement de la République d’Arménie est primordial pour l'efficacité de telles actions ; Le dialogue est essentiel pour rendre les ressources de la Diaspora disponibles et fonctionnelles pour faire face aux problèmes inhérents à l'administration de la RA. Malheureusement, un tel dialogue n'a pas existé au cours des trois dernières décennies. Ne serait-il pas logique qu'un groupe de penseurs indépendants respectés, influents et capables de la diaspora rencontre le gouvernement arménien, ENSEMBLE?

Nous avons des préoccupations et des objectifs communs que nous devons porter au-delà des « bons vœux »,

Avancer régulièrement, pas à pas,

Réunir des penseurs indépendants humbles et partageant les mêmes idées,

Rassembler une masse critique pour que personne ne veuille «rater le train».

Fixer des objectifs communs réalisables pour la nation qui unira tous.

Agissons ensemble!

Je reviendrai vers vous sous peu avec des suggestions.

Hovel Chenorhokian

11 Décembre 2021

SHARE ON

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You May Also Like