Leadership

Les leaders sont des éléments rares..

Des dirigeants du calibre du Mahatma Gandhi, Charles De Gaulle, Nelson Mandela n’existent qu’une fois par siècle dans l'histoire d'une nation.

Les dirigeants déterminent le destin.

Sans Theodor Herzl, l'État d'Israël n'aurait pas existé.

Sans Avetis Aharonian, Aram Manoukian, Hovhannes Katchaznouni et quelques autres qui ont pris l'initiative de constituer la première République d'Arménie, nous n'aurions pas eu d'Etat et subi le même sort que les Kurdes ou les Assyriens.

DiasporArm sert d'incubateur de leadership, vise à révéler et à fédérer des penseurs indépendants partageant les mêmes idées, ceux qui ont eu la sagesse de rester au-dessus des divisions, ceux qui ont une vision et une stratégie, qui au-delà des mots sont inclusifs dans les actes.

Notre objectif est de rassembler ces individus, de galvaniser la diaspora polarisée et fragmentée pour former un noyau dur,

une locomotive forte qui une fois qu'elle se déplace fait se rejoindre beaucoup de personnes,

a un impact, fait entendre sa voix, met en commun toutes les organisations à but non lucratif et non partisanes pour renforcer les efforts.

« Au commencement était la Parole »

Ci-après le premier d'une série de vues et d'opinions directrices qui ont un caractère constitutif pour la Nation ; la patrie et les diasporas.

Les pensées des lecteurs sont les bienvenues in the comments section..

DiasporArm

Les Arméniens pourraient-ils rester une nation mondiale avec une patrie brisée ?

Par Docteur Hratch Chilingirian

Cet article traite des questions institutionnelles clés de l'Arménie dans une perspective globale. Il soutient que la vie collective arménienne porte les chaînes d'au moins trois facteurs : (a) le passé, (b) l'absence d'une « philosophie nationale » et (c) un leadership transformateur. Il suggère ensuite des moyens de parvenir à un consensus autour des problèmes nationaux et de trouver des solutions en rassemblant trois catégories de personnes: Penseurs (intellectuels, universitaires, professionnels, militants); Faiseurs (dirigeants élus ou nommés d'organisations) et Réalisateurs (personnes visionnaires qui possèdent ou contrôlent des ressources financières et organisationnelles considérables).

Lire Article

Si nous voulons maintenir notre État, nous devons renforcer la diaspora en Arménie

Par Tigrane Yegavian

La survie de la nation arménienne est conditionnée par l'implication directe de la diaspora dans la vie politique, sociale et culturelle de l'Arménie.

Les élites arméniennes devraient faire une révolution de la pensée, poussant les Arméniens de la diaspora à s'impliquer et à renforcer cet Etat.

Lire Article

LA DIASPORA

Situation, Opportunités, Organisation

Par Vartan Kaprielian

La diaspora incarne le pouvoir et représente une valeur qui n'est pas organisée, la plupart du temps inutilisée et non révélée par les dirigeants politiques arméniens.

Comment revitaliser et moderniser la diaspora parallèlement à la formation et à l'établissement de notre pensée pro-étatique et panarménienne, la mettant ainsi au service du renforcement factuel de l'Arménie, de la diaspora elle-même et de l'établissement d'une interdépendance horizontale avec la coopération de la diaspora?

Lire Article

L’appel

Par Hovel Chenorhokian

La diaspora arménienne, qui comprend 75 à 80% des âmes de la nation et environ 98% (compte tenu de la taille et du PIB par communauté) de sa puissance économique, est dispersée à travers le monde, avec des Arméniens adaptés aux différentes cultures et langues de leurs pays d’accueil respectifs.

DiasporArm vise à établir une organisation mondiale bien financée, émanant de la population, qui coordonnera la stratégie et les actions de la diaspora, utilisera les importantes ressources inactives disponibles, soutiendra les nouvelles initiatives et optimisera les efforts existants.

Lire Article

Recalibrer le leadership et la légitimité dans la diaspora arménienne

Par Docteur Antranig Kasbarian

Qu'est-ce que le leadership, que représente-t-il et comment est-il déterminé en tant que tel ?

Historiquement, le leadership et la légitimité appartenaient en grande partie aux partis politiques et à leurs affiliés. Depuis les années 1990, les entrepreneurs aisés sont apparus comme les nouveaux leaders, qui plutôt que de faire des chèques aux responsables, ont contribué plus que financièrement avec leur expertise et leurs structures. Ils se sont installés dans la patrie, aidant les groupes de la société civile, promouvant l'éducation et la créativité, investissant dans ceux qui cherchent à s'améliorer et à améliorer leurs conditions de vie à travers l'Arménie.

Certains entrepreneurs élitistes excluent ceux qui « n'ont pas », y compris les intellectuels, qui façonnent la pensée de la société et ont un rôle crucial dans la construction de la Nation. Le résultat est de plus en plus un environnement « payer pour jouer », qui va à l'encontre de l'éthique et des pratiques de longue date de nos communautés.

Lire Article

SHARE ON

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like